Botanic Garden Adélaïde

Adélaïde et début en Australie

Nous arrivâmes un bon matin d’octobre en Australie… Puis on passa la journée à l’aéroport de Melbourne à attendre notre vol suivant pour Adélaïde.
Le retour à des prix « normaux » après deux semaines en Thaïlande où la nourriture nous coûtait rien nous a fait bizarre! Alors on se contente du pain de mie et des gâteaux qu’il nous reste de Thaïlande!

On arriva dans la soirée dans le centre d’Adélaïde, et l’ambiance était étrange. C’était tellement grand, neuf/propre et vide !
Le lendemain, matin on pars ouvrir nos comptes en banque à la Westpac. C’est assez facile. On a tous les papiers nécessaires sur nous, c’est rapide. Bonne nouvelle : on a pas de frais bancaire la première année. Notre conseillère nous ouvre aussi nos comptes superannulation : c’est un compte retraite sur lequel nos employeurs nous versent une part de notre salaire. Comme malheureusement on ne passera pas notre retraite sous le soleil d’Australie, on pourra récupérer une partie de cette argent lors de notre départ. Comme adresse postale on indique l’adresse de la banque elle même, ce qui permettra de pouvoir venir chercher nos cartes bleues au même endroit.

Adelaide Australie
Les cochons d’Adelaïde

Les transports à Adélaïde

Le tram et certains bus sont gratuits dans le centre ville. Ce qui est assez cool. Mais pour rejoindre notre HelpX dans un quartier au nord de la ville, on se fait notre carte de bus, qui coûte 5$ et une fois rechargé permet de prendre les transports.
Le soir, on galère avec les bus  Comment une ville d’une taille assez modeste, peut avoir un système de bus si compliqué ? Les arrêts et les lignes de bus ont un système de chiffre et de lettre auquel on a rien pigé (même en s’appliquant à essayer de comprendre pendant deux semaines, avec des plans, des fiches horaires, l’appli, le site internet…!) et les bus ne s’arrêtent pas aux mêmes arrêts selon l’heure de la journée !

Premier HelpX

Malgré la complexité du système de bus d’Adélaïde on arrive à bon port dans la maison d’Erica, qui sera notre hôte pour la dizaine de jour à venir. Le matin on l’aide dans sa maison , principalement à organiser son vide grenier (garage sale) et l’aprem on va dans le centre et visiter des vans. C’est bien pratique d’être héberger pour s’installer tranquillement dans le pays !

Visite d’Adélaïde et à la recherche du van parfait

Les jours suivant on continue les formalités administratives : Demande du TFN (Tax File Number), qui sera notre identifiant fiscale, indispensable pour travailler. Une fois encore la procédure est assez simple. On la fait en ligne et il n’y a plus qu’à attendre de la recevoir à la poste restante d’Adelaïde.

On alterne entre visite de van et visite de la ville. Nos coins préférées d’Adélaïde:

  • La State Library of South Australia où on visite une exposition super intéressante sur l’exploration spatial en Australie.
South Australia Library
Un petit air de Poudlard à la South Australia Library

A la suite de la seconde guerre mondiale, Woomera, petite ville perdu des plaines désertique de l’Outback a été choisi par les britanniques et australiens comme base de test de lancement de missile. La zone interdite autour de la trajectoire des missiles est alors la plus grande au monde. Il y avait bien quelques aborigènes à déplacer et quelques terres sacrés, mais bon, ça ne les a pas perturber plus que ça. Les tests de missile ont ensuite laissé place à la recherche spatiale et au lancement de satellite.

 

  • South Australia National Museum : La zone présentant un grand nombre d’objets aborigènes est très intéressante (et non, le boomerang ne servait pas qu’à le lancer sur des kangourous mais servait aussi de pelles ou de massues!)
  • The Art Gallery of South Australia : On a adoré, surtout l’expo temporaire TARNANTHI  sur l’art aborigène contemporain.
  • Central Market : pas mal pour trouver des bons produits et des fruits et légumes pas chère
  • Le Botanic Garden et ses serres sont superbes
Adelaide Botanic Garden
Les serres du Botanic Garden

L’achat du van !

Une fois que notre choix de van ait été acté, on a du attendre plusieurs longues journées que notre argent soit transféré de nos comptes Français à nos comptes Australien pour pouvoir l’acheter (Je me demande bien pourquoi on a attendu d’avoir choisi le van pour transférer l’argent!).  Pour tromper notre impatiente, on commence le shopping, enfin surtout le repérage pour ce dont on aura besoin dans le van. Tout les magasins y passent: Reject shop, Kmart, Target, Supercheapauto, Bunnings. Sans oublier les magasins d’occasions (=OpsShop): des vrais cavernes d’alibaba à petit prix : Salvos (Salvation army), Savers, Vinnies.

Et le 30 octobre, soit 13 jours après notre arrivée, c’est fait! On est les heureux propriétaire d’un magnifique Kia Pregio!

Kia Pregio
Notre maison sur roue!

Enfin, en réalité on aura encore quelques jours de galère administrative pour en être officiellement les propriétaires, mais à partir de ce jour là on s’y installe et on « emménage » tout près d’Adélaïde: sur le parking de la plage de Semaphore Beach! Le programme  de la semaine suivante : installation, aménagement, couture de moustiquaire, changement de propriétaire, souscription aux assurances (Road Assistance avec RAA et assurance auto avec la Westpac).

 

Une fois tout prêt, on fait le plein, on vérifie la pression des pneus et c’est le grand départ! Direction les Flinders Range!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *