Notre helpX sur la péninsule de Fleurieu

Elise et Hugo à la ferme! Deuxième helpx en Australie

J’ai tellement de retard pour raconter ce qu’on a fait que la parution des articles ne suivront pas l’ordre chronologique! Nous voilà donc à notre deuxième HelpX ( le premier HelpX étant nos deux première semaine en Australie, à Adélaïde).

Le lendemain de notre retour de Kangaroo Island on prend donc la route de la ferme, et on arrive dans un coin tout mignon avec des chèvres qui gambadent d’un coté, des genre de pintades de l’autre. On est accueilli par Monica qui nous montre notre chambre et notre cuisine qui se trouvent dans un batiment de la ferme à part de leur maison. Puis on est rejoins par Günther qui nous fait grimper sur le foin à l’arrière du Ute (le pick-up en Australien) C’est la tournée des rations de foin! ça nous permet de faire le tour de la propriété et de faire connaissance avec une partie des chèvres qui sont trop gentilles et aiment les caresses!

helpx fleurieu chèvres

On restera une dizaine de jours. C’était plutôt intense : on commençait vers 8h et finissions parfois à plus de 20h, il y a toujours de quoi faire dans une ferme comme ça! La partie « HelpX » de nos tâches consistaient à collecter et mettre en boite les œufs. Ça prenait quelques heures par jours, et permettait d’avoir le logement et la nourriture. En plus de ça, ils nous payaient pour qu’on les aide dans d’autres tâches. Ça nous a permis de découvrir pleins de choses! Surtout qu’on est pas vraiment des gens de la campagne alors c’était d’autant plus la découverte!

En vrac, on a pu faire :

  • La collecte des œufs : faire le tour des poulaillers, prendre les œufs sous les poules en train de couver qui proteste gentiment, les trier par taille, nettoyer et mettre en boite sans trop en casser…

poulailler helpX
  • Conduire le Ute en mode 4×4 avec énorme remorque remplis de foin
  • Dépecer un kangourou et cuisiner une soupe avec sa queue

queue kangourou
  •  Aider à abattre des poules et toutes les plumer
  •  Nourrir les petites chèvres
  •  Couper les sabots des boucs, pas évident de le tenir quand il n’a visiblement pas envie de se faire tripoter la patte, surtout quand il a mal à cause de petites bébêtes qui s’installent entre ses sabots!
  • Nourrir les poules avec généralement du pain mouillé ou des fois du kangourou bouilli

  •  Vendre les œufs et la viande de chèvres sur le marché de Victor Harbor et d’Adélaïde
  • Réparer des clôtures et des portails: un classique à la ferme
  • Aller récupérer tous les invendus de la boulangerie, qui servirons à nourrir les poules

  • Aller à la plage le jour où il faisait trop chaud pour travailler
  • Nettoyer le poulailler remplis de 6 mois de fiente accumulé
  • Conduite du tracteur pour Hugo

Les bons points :

  •  On avait enfin un frigo, et accès à plein de bonne nourriture qui nous manquait! Du fromage, même un bon brie, du yaourt, du lait, du bon chocolat!
  • Œufs illimités! On a donc fait des efforts d’imagination pour en cuisiner le plus possible!
  •  Les animaux étaient tous super habitués au contact humain et super mignon, surtout la petite poule qui a cause de son œil gonflé n’était pas dans le poulailler et voulait toujours resté avec nous !
  • On a découvert la viande de chèvre: que ce soit dans les saucisses au thym, saucisses au curry, le filet ou le tender loin c’était bon!
  • On a aussi mangé les bons cakes (aux graines de tulipes, à la rhubarbe, ou le cheesecake recette spécial de l’Allemagne de l’est) de Monica et ses bons plats.

En bref, c’était trop bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *